Exposition Caribaï


 INVITATION

Nous souhaitons partager avec vous la peinture de

Caribaï

   les 19-20-21 avril 2024 : de 16h à 19h le vendredi

et de 14h à 19H samedi et dimanche

  au domicile de Francine Magnin et Serge Morand

                                           16 chemin français à Besançon

                                                 en présence de l’artiste

  

Après son exposition personnelle monumentale, « l’Empreinte du vent », au musée des Arts Asiatiques de Nice (mai-décembre 2021), nourrie de tradition esthétique orientale, elle poursuit sa recherche et présentera des petits formats de sa dernière série « Echappée »

« Echappée » évoque une perspective entrevue par un espace libre entre deux masses. Elle ouvre un interstice dans le réel, une faille. Par échappées, par intervalles. Je vois ces petits tableaux comme des espaces de respiration du regard. C’est un concentré et un condensé, une cristallisation. Le mouvement inverse  du déploiement que j’ai expérimenté à travers mes très grands formats. Ici, le déploiement a lieu à l’intérieur « Echappée » évoque une perspective entrevue par un espace libre entre deux masses. Elle ouvre un interstice dans le réel, une faille. Par échappées, par  intervalles. Je vois ces petits tableaux comme des espaces de respiration du regard. C’est un concentré et un condensé, une cristallisation. Le mouvement inverse  du déploiement que j’ai expérimenté à travers mes très grands formats. Ici, le déploiement a lieu à l’intérieur.

Vendredi et samedi à 18H, François Migeot, à la guitare, nous invitera à une déambulation dans l’espace d’exposition durant laquelle Caribaï nous confiera ses notes d’atelier.

L’entrée à l’exposition est libre. Les déambulations musicales nécessitent une réservation avant le 15 avril, par messages 06.08.04.00.16 ou mail francine.magnin8@gmail.com

« Ma peinture ouvre sur un monde intérieur fait de transparence, légèreté, de mouvements tectoniques, de traces et de reliefs, de gouffres. Elle donne à voir et à entendre un cheminement intime, sur le fil, silencieux. Elle se nourrit de réminiscences, de sensations.

D’abord, il y a un moment de rencontre avec le monde, vécu avec intensité, dont je m’imprègne. Puis l’oubli gomme la précision tranchante du réel. Je cherche un langage fait de papiers froissés, d’encres, de reliefs et de traces, pour donner forme à ces moments effacés qui pourtant ont laissé leur empreinte.

Ce travail de remémoration et de condensation tente de restituer l’énergie de ces moments. Il ne s’agit pas d’un paysage spécifique ou de reconnaître un objet particulier, mais plutôt, comme les peintres orientaux le font si bien, il s’agit de recueillir en soi et de laisser ressurgir, dans un mouvement de transformation, cette énergie première»

Caribaï est une artiste franco-vénézuelienne née à Tokyo en 1984. Elle étudie à l’Ecole des Beaux-Arts de Besançon entre 2002 et 2008. Elle vit depuis 2010 à Bruxelles.

www.caribai.com

instagram caribai.painter

info@caribai.com